Les coulisses du livre jeunesse

Gilles Bachelet est loin d'être un nouveau en littérature de jeunesse. C'est même une référence !
Avec Les coulisses du livre jeunesse, publié chez L'Atelier du Poisson Soluble, il montre qu'il en est même un spécialiste. Et ceux qui, de près ou de loin, connaissent ces coulisses, en sont ravis !

 

Il m'avait déjà fait rire aux éclats avec Le chevalier de Ventre-à-terre.
Je me revois raconter à une classe de CP hilare l'histoire de ce preux chevalier escargot qui prend tout son temps pour aller mener un combat, mais pas maintenant, c'est l'heure de la sieste...

 

J'avais déjà été happée et charmée par  la multitude de détails en forme de clins d'oeil à la société dans laquelle nous vivons, glissés dans les illustrations (Oui, le chevalier de Ventre-à-terre distribue des "J'aime" sur Facebook ...)

Mais alors, quand Gilles Bachelet s'attaque (ou s'attèle) aux classiques de la littérature de jeunesse, là, c'est carrément génial.

 

En 20 petits tableaux, l'illustrateur donne à voir, avec moult espièglerie, les "coulisses du livre jeunesse". Bécassine y côtoie Arc-en-Ciel, les trois brigands de Tomi Ungerer y croisent Pierre Lapin de Beatrix Potter ...

 

Pour moi, c'est un livre adressé avant tout aux grands enfants et aux amoureux de la littérature de jeunesse, et ça, ça fait du bien ! Après, je pense qu'avec un accompagnement, les enfants peuvent aussi trouver très drôles ces "coulisses".

Il est vraiment amusant de s'adonner au jeu des devinettes : arrivera-t-on à reconnaître tous les personnages cachés dans les pages?

 

Chaque tableau met en scène des personnages en coulisses du livre jeunesse, du casting au pilon.

En bonne bibliothécaire jeunesse qui se respecte, j'ai particulièrement apprécié le bureau de validation du pipi-caca, tenu par la fameuse petite taupe de Werner Holzwart et Wolf Erburch (décidément, je l'aime, ce Wolf!), 
dans De la petite taupe qui voulait savoir qui lui avait fait sur la tête,
et c'est une merveilleuse surprise !

Pipi, caca, Prout ...

Comme le montre la bibliothèque de cette petite taupe,  remplie de références véritables, les ouvrages sur le sujet son légion en littérature de jeunesse. Et ils rencontrent le plus souvent un franc succès ! Auprès des petits ... Et des grands !
A tel point que les bibliothèques en sont pleines, et que certains bibs jeunesse deviennent de véritables spécialistes de la chose tant la demande du public est importante (spéciale dédicace à un collègue qui se reconnaîtra, s'il lit ce post un jour ! ).

Et puisqu'on en parle, j'avoue que j'apprécie moi aussi beaucoup ce thème. Il participe grandement de ce pouvoir qu'a la littérature de jeunesse de fédérer les générations, enfants et vieux enfants, souvent en jouant sur des double-sens astucieux, de dire des choses sérieuses sans jamais se prendre au sérieux. J'aime voir des familles entières rire ensemble face à ces livres et je ris avec elles.

 

La magie de la littérature de jeunesse, c'est de permettre aux enfants de grandir, de rêver, de rire, et aux adultes de ne pas devenir réellement (ou trop longtemps) des grandes personnes ... (et même de régresser, parfois !)
Vous n'êtes pas d'accord?

L'élevage de lapins figure aussi dans mon palmarès, un véritable exercice de style : il y a tellement de lapins en tout genre dans les livres jeunesse qu'il était impossible de tous les représenter ... Il y a quand même de superbes spécimen ! Je les aime tous :) (avec une préférence pour Gros-Lapin...)

Je ne dis rien de plus sur le stagiaire des vestiaires, sachez que vous risquez bien d'y trouver une chenille bien connue ...

Je termine sur le pilon, en remerciant très sincèrement Gilles Bachelet d'avoir su transformer ce sujet délicat en un tableau lumineux et gourmand. Quel éditeur, quel bibliothécaire ne rêverait pas de transformer le fruit du pilon (destruction des livres trop usés) en une délicieuse crème à paillettes?


Je vous laisse y jeter un coup d'oeil ... ;) 

Écrire commentaire

Commentaires : 1
  • #1

    Mamlapin (vendredi, 08 avril 2016 23:55)

    Spéciale dédicace de Mamlapin qui guette une petite case avec ses célèbres congénères...